Allaitement Delphine SF-20170331_130049-1024x576

Compétences des sages-femmes en France

Partout dans le monde, les soins prodigués par les sages-femmes constituent une pratique ancestrale dont certaines caractéristiques ont évolué différemment en fonction des traditions et connaissances culturelles et sociales locales et régionales.

En France, les sages-femmes possèdent un statut de personnel médical à compétences définies dans le Code de la Santé Publique.

Leurs compétence pleine et entière dans le cadre de la grossesse et de l’accouchement normal est établie et elles jouent également un rôle important comme conseillère en matière de santé et d’éducation sexuelle et reproductive, non seulement pour les femmes mais aussi au sein de la famille et de la collectivité.

Son exercice professionnel comprend l’éducation prénatale et la préparation au rôle de parent et s’étend à la santé sexuelle ou reproductive (santé génésique) et aux soins aux enfants. Elle assure les consultations de gynécologie avec un rôle clé pour le dépistage du cancer du sein ou du col de l’utérus et les consultations de contraception chez les femmes  (y compris les adolescentes) en bonne santé.

Elle oriente vers des médecins spécialistes en cas de diagnostic de complications ou de maladies.

Compétences essentielles pour la pratique du métier de sage-femme - ICM

Les compétences essentielles pour la pratique du métier de sage-femme de la Confédération internationale des sages-femmes (ICM) décrivent l’ensemble minimal de connaissances, de capacités techniques et de comportements professionnels exigés pour pouvoir utiliser le titre de sage-femme, tel qu’il est défini par l’ICM(1), lorsqu’une personne commence à pratiquer le métier de sage-femme.

Les compétences sont présentées dans un cadre constitué de quatre catégories, qui décrit les compétences considérées comme essentielles et qui « sont celles que toute sage-femme devrait avoir acquises lors de
sa formation avant l’entrée en service2 ». Ces énoncés de compétences « se rapportent à des documents d’orientation de pratique clinique qui font autorité, utilisés par l’Organisation mondiale de la Santé et des documents fondamentaux et énoncés de prise de position de l’ICM.
Les documents d’orientation sont révisés en fonction de l’évolution permanente de la recherche. Les énoncés des compétences essentielles de l’ICM sont également évalués et modifés au fur et à mesure que des preuves pertinentes concernant les soins de santé sexuelle, génésique, maternelle et néonatale et les pratiques sages-femmes émergent

La dernière mise à jour des compétences date d’octobre 2019, elle permet de souligner le rôle d’une sage-femme dans la prévention, la détection et la stabilisation des complications.

ICM-Competence-2019-Capture-20-12-26-853x1024

logos-small

visuel

Soutenir la lutte contre l’épidémie

Face à l’épidémie de coronavirus, l’Association Professionnelle de Sages-Femmes, La Boîte Rose et ses partenaires comme Mont Roucous et Rivadouce se sont’unies et ont font appel à la générosité de la société civile.

En 2020, l’APSF a lancé une opération d’urgence pour soutenir les soignants et les mamans qui  d’accoucher et qui avaient  été diagnostiquées positives au COVID-19.

Ils ont lancé une opération d’urgence pour soutenir les soignants et les mamans qui venaient d’accoucher et qui avaient été diagnostiquées positives au COVID-19. Les masques manquaient pour les protéger.

En effet, le gouvernement n’avait attribué que 6 masques par semaine aux sages-femmes libérales se rendant au domicile des patientes positives au COVID-19. Cette dotation est très insuffisante et ne prenait pas en compte les besoins des patientes accouchées qui avaient l’obligation de porter un masque à la maternité, mais qui ne peuvaient pas s’en procurer une fois rentrées chez elles.

Il y avait urgence sanitaire. L’APSF et La boîte rose et ses partenaires se sont unis pour trouver des solutions.

Grâce à un appel au don :

- 350 000 masques ont été livrés en France sous 7 jours.

- Cette donation a permis  d’équiper les mamans venant d’accoucher et diagnostiquées positives au COVID-19.

- Les entrepôts et les équipes de La Boîte Rose sur le terrain ont été prêts à livrer toutes les maternités françaises en quelques jours.

Cette opération a coûté 150 000€ (achat + transport) 

La lutte contre le coronavirus est l’affaire de tous : chacun à sa manière, s’est mobilisé, a été solidaires.

​​​​​​​Un grand merci à tous ceux qui ont soutenu le projet et qui ont participé financièrement 

Le Conseil d’Administration de l’APSF

30 jan 2021
janvier 30, 2021

La recherche en Maïeutique

Pratiques Sage-femme

Une définition de la recherche en maïeutique est donnée par Marlène Sinclair, sage-femme et présidente de Doctoral Midwifery Research Society –  Lire

« Processus rigoureux d’études qui a pour but de produire des connaissances et un éclairage sur l’efficacité et l’efficience de la pratique sage-femme; ses conséquences sur les femmes, les nouveau-nés, les parents, les familles, la culture et la société. Il inclut la recherche en éducation et sur la formation clinique des sages-femmes, sur le développement et l’apprentissage de la maïeutique, le travail en équipe pluridisciplinaire, l’utilisation de l’information et des technologies de communication, l’organisation et sur les services délivrés aux femmes dans les maternité, les conditions de travail et sur les thèmes impactant sur la vie professionnelle des sages-femmes ».

(Mis à jour le 15 juin 2010 – Traduction de Christine Morin )

Tout au long de l’histoire, des sages-femmes renommées ont fourni des renseignements scientifiques précieux et beaucoup ont été saluées pour leur contribution à l’obstétrique et à la maïeutique.

Aujourd’hui, le retard des sages-femmes françaises dans le domaine de la recherche en Europe et dans le monde est indiscutable.

En 1998, Marianne Mead, sage-femme chercheur, écrivait

« la situation française est particulière : la sélection des étudiants et la formation initiale des sages-femmes sont exigeantes, mais en fin de parcours, elles n’ont que peu d’accès à la recherche et à la formation continue. La ‘maïeutique’ (Midwifery) existe en tant que discipline en Grande Bretagne et les sages-femmes peuvent accéder à un cursus PHD, mener des recherche en maïeutique (midwifery research) et être habilité à diriger des recherches. Les sages-femmes qui poursuivent en 3ème cycle de l’enseignement supérieur sont contraintes d’investir d’autres domaines que le leur, comme le droit, les sciences de l’éducation, les sciences humaines ou la santé publique- elles ne peuvent donc pas être repérées comme des modèles professionnels par les étudiants sages-femmes »
(Mead M. La sage-femme et la recherche. Doss Obstétrique. 1998;(265):3‑37).

En 2003, le plan périnatalité 2005 – 2007 « Humanité – proximité – sécurité – qualité pour moderniser l’environnement de la grossesse et de la naissance » a inscrit dans ses objectifs le développement de la recherche.
Plan de périnatalité à consulter ici.

« La recherche en périnatalité et, plus généralement, en reproduction est insuffisamment développée en France; ceci concerne aussi bien la recherche cognitive que la recherche clinique et en santé publique […]. »

Dans le champ de la recherche en maïeutique, la France peut progresser vers la voie de l’excellence.

En effet, bien des domaines sont à explorer, visant à améliorer la santé des mères, des nouveau-nés et la santé génésique des femmes :

  • la surveillance de la grossesse physiologique
  • Les mesures de prévention et d’éducation à la santé périnatale et génésique
  • l’allaitement, la surveillance et la conduite du travail et de l’accouchement
  • les sorties précoces en post-partum
  • l’instauration du lien mère-enfant et le développement du nouveau-né
  • le suivi gynécologique de prévention
  • l’éducation à la santé sexuelle des adolescents
  • les mesures d’accompagnement dans le contexte de l’interruption volontaire de grossesse
  • les mesures d’accompagnement dans le contexte de violence faite aux femmes.

En juillet 2011, une disposition règlementaire, amendée par la loi n° 2011-814 relative à la bioéthique, reconnaît la qualification des sages-femmes françaises pour les recherches biomédicales.
L’article 39 indique :

« Les recherches biomédicales concernant le domaine de la maïeutique et conformes aux dispositions du dernier alinéa de l’article L. 1121-5 ne peuvent être effectuées que sous la direction et la surveillance d’un médecin ou d’une sage-femme». En outre, la loi leur donne l’aptitude à recevoir une délégation de l’investigateur pour procéder à l’information de la personne et au recueil du consentement : « Lorsque la recherche biomédicale concerne le domaine de la maïeutique et répond aux conditions fixées au dernier alinéa de l’article L. 1121-5, l’investigateur peut confier à une sage-femme ou à un médecin le soin de communiquer à la personne qui se prête à cette recherche les informations susvisées et de recueillir son consentement ». La loi du 7 juillet 2011 relative à la bioéthique

Grâce à une formation professionnelle de niveau académique et à la voie de la recherche qui s’ouvrent à elles, les sages-femmes françaises vont pouvoir développer la recherche en maïeutique en France après l’obtention d’une thèse d’université.

Les départements de recherche, dans lesquels s’inscriront les écoles de sages-femmes, avec des équipes multidisciplinaires (sages-femmes, médecins, anthropologues, sociologues, …), pourront aider au développement de projets de recherche en maïeutique ou, plus largement, en santé publique ou en éducation (aide et soutien à la formation des sages-femmes ou aux professionnels de santé des pays qui le nécessitent).

La participation de sages-femmes chercheurs (docteurs ou doctorantes) au sein de ces institutions favorisera le développement de projets de recherche en faveur de la femme et du nouveau-né.

Enfin, les sages-femmes chercheurs pourront s’unir aux sages-femmes qui, en Europe ou dans le monde, agissent depuis longtemps pour lutter contre le fléau de la mortalité maternelle et infantile à travers le monde.

 

 

L’HARMATTAN : Pratique Sage-Femme / Sciences Maïeutique

L'harmattan Logo 3

Collection : Pratique sage-femme/Sciences-Maïeutique

Le deuil périnatal – Du postnatal à la grossesse d’après – Guide d’intervention pour les sages-femmes et les professionnels de santé

Ce guide est le deuxième opus d’une collection inédite ouverte à la francophonie : « Pratique Sage-Femme / Sciences Maïeutique ».

Il a été conduit sous la direction de Claudine Schalck, avec Véronique Descoffre, Emmanuelle Lemaire et Nathalie Perrillat.

Claudine Schalck, sage-femme et psychologue clinicienne, est chercheure associée au CNAM, en tant que docteure en psychologie du travail.

Le deuil périnatal avec sa composante traumatique a été longtemps ignoré. En 2008, à partir de la maternité des Bluets, à Paris, se mettent en place les premiers suivis à domicile, en postnatal, du deuil périnatal, faits par une sage-femme. Ce guide est le fruit de cette expérience pour un dispositif peu à peu reconnu. Il veut permettre à d’autres professionnels de santé, mais surtout aux sages-femmes, de mieux accompagner la mère et les parents, dans les premiers temps du deuil périnatal, puis ultérieurement pour la naissance d’après.

 

Consulter sur le site de l’Harmattan  : Ici  et lire un extrait

 

30 jan 2021
janvier 30, 2021

JPU organisées par l’APSF

Evènements

jpu-logo

Dans l’objectif d’améliorer les processus de prise en charge, la qualité et la sécurité des soins et la compétence des sages-femmes, depuis 1978, l’association professionnelle des sages-femmes organise des actions de formation continue :  Journées Post Universitaires.

Celles-ci se déroulent sur deux jours à Paris, à l’automne.

JPU programme_JPU_2020

JPU programme_2019

JPU programme_2018

JPU programme_2017

JPU programme_2016

JPU programme__2015

JPU programme 2014

 

 

 DOSSIER DE CANDIDATURE – PRIX POSTER DE RECHERCHE MAIEUTIQUE

Le dossier de candidature est rempli par toute sage-femme ou étudiant(e) sage-femme qui souhaite concourir au « PRIX DE RECHERCHE MAIEUTIQUE (Poster) » des Assises Nationales des Sages-femmes.Lors du congrès des Assises Nationales des Sages-femmes, le comité d’organisation aura le plaisir de remettre deux récompenses aux deux meilleurs posters retenus pour l’exposition un prix remis par la Conférence Nationale des Enseignants en Maïeutique (CNEMa) un prix remis par l’Association Professionnelle de Sages-femmes (APSF).Le candidat envoie un dossier unique pour concourir aux deux prix (CNEMa et APSF).Chaque candidat ne peut soumettre qu’un seul résuméUn candidat ne peut apparaître parmi les auteurs d’un autre résumé soumis, la même année, au « PRIX DE RECHERCHE MAIEUTIQUE (Poster) des Assises Nationales des sages-femmes»

Télécharger le dossier de candidature

Télécharger le règlement

 

Lien vers le site des ASSISES NATIONALES DES SAGES-FEMMES

 

30 jan 2021
janvier 30, 2021

CISAF 2017

CISAF, CONGRES

CISAF2017_v2-2

 

Premier Congrès International des sages-femmes en langue française (C.I.Sa.F.)

 Les 14 heures de conférences plénières du C.I.Sa.F. ont été  animées par 

– Caroline BROCHET, Sage-femme, Présidente de l’Association de Sages-Femmes Professionnelles – France

– Christine MORIN, Sage-femme, Vice présidente chargée de la communication et des relations nationales et internationales de la Conférence Nationale des Enseignants Maïeutique – France,

– Bruno CARBONNE, Gynécologue-Obstétricien, Chef de service de la maternité du Centre hospitalier Princesse GRACE à Monaco

– avec la collaboration de sages-femmes aux activités professionnelles variée(hospitalière, enseignante ou directrice en école de sages-femmes, exercice en espace physiologique , accouchement à domicile, activité libérale, conférencière et écrivain ..), venues :

  • de Beyrout (Liban), Norma ASSAF et Yolla ATTALAH,
  • de Tunisie Chédia BENMANSOUR,
  • de Montréal (Canada) Isabelle BRABANT,
  • de Namur (Belgique), Geneviève CASTIAUX, et Milena JAROSIK
  • de Bordeaux (France), Marie ERUIMY,
  • de Bamako (Mali), Binta Have TRAORE et Aoua GUINDO

Plus de 200 sages- femmes francophones ont été présentes, en provenance de la Tunisie, de Monaco, de la Belgique, du Luxembourg, de la Suisse, du Bénin, du Mali et de la France.

En dehors d’une brève présentation initiale de chacune des sages-femmes invitées, les deux jours de congrès se sont déroulés sous forme de conférences-débats permettant de riches échanges et des partages d’expériences entre sages-femmes aux activités professionnelles variées . L’utilisation de la plateforme en ligne Socrative a permis à tous ceux ou celles qui le souhaitaient de poser leur question via leur Smartphones, de façon anonyme.

Cette première édition du CISaF, marquée par le respect des cultures et des pratiques, la bienveillance dans les partages, et l’émotion à l’écoute de l’hymne des sages-femmes du Bénin, chanté par Laurence Monteiro et Isabelle Brabant, fut un véritable succès.

Le rendez-vous est pris pour une deuxième édition en 2019.

 

Le programme ici

Le compte rendu des journées ici

30 jan 2021
janvier 30, 2021

Les assises nationales des sages-femmes de 20 à 20

Assises nationales des sages-femmes

 

2018 – 29ème Session Européenne –  – PALAIS DES CONGRES MARSEILLE CHANOT

Télécharger le programme 2018


2017 :

 

 

Lien vers le site des ASSISES NATIONALES DES SAGES-FEMMES

30 jan 2021
janvier 30, 2021

CISAF 2019

CISAF

Programme-CISAF2019_v2-1

Le 2ème Congrès International le CISAF, a été à nouveau organisé à Monaco.

Des sages-femmes conférencières en provenance d’AUSTRALIE, de FRANCE, du GABON, du QUEBEC, de la TUNISIE et des USA ont  participét à l’animation de ces journées 2019.

Jeudi en post-conférences et sur inscription il a été proposé aux congressistes de 18h à 21h une visite guidée de Monaco sur le thème: les femmes ayant marqué l’histoire de la famille Grimaldi. Cette visite a été clôturée par un cocktail à la Halle gourmande du marché de la Condamine, possibilité de découvrir notamment les spécialités monégasques : Socca, barbagiuans, pissaladière, fougasse…

Télécharger le programme

Un Evènement à l’initiative de l’APSF: Association Professionnelle des Sages Femmes
Organisation : Cerc-Congrès
Logo-CERC-congres-version2014-small

 

 

 

 

 

 

Banniere-ICM-2020

IDM 2020 : Les sages-femmes avec les femmes :
célébrer, démontrer, mobiliser, unifier – c’est notre MOMENT !

Chaque année, le 5 mai, les sages-femmes, les femmes, les filles, les partenaires et tous ceux qui soutiennent les sages-femmes et la pratique sage-femme dans le monde, se réunissent pour célébrer la Journée internationale de la sage-femme avec leurs propres activités, mus par une voix collective puissante.

 Télécharger la trousse à outils 2020