1000 premiers jours Photo

Les 1 000 premiers jours de l’enfant constituent une période essentielle pour le bon développement et la construction de l’enfant. Cette période conditionne la santé et le bien-être de l’individu tout au long de sa vie.

Un rapport rédigé par une commission de 18 experts spécialistes de la petite enfance, présidée par Boris Cyrulnik, neuropsychiatre a été remis à Adrien Taquet, Secrétaire d’État en charge de l’Enfance et des Familles auprès du ministre des Solidarités et de la Santé.

Ce dernier basé sur les données scientifiques, concerne les enfants, les parents, et la société civile.

Selon Adrien Taquet, Secrétaire d’État en charge de l’Enfance et des Familles auprès du ministre des Solidarités et de la Santé, parfois.

Ce rapport  répond aux attentes fortes des parents qui sont de plus en plus de parents à exprimer les difficultés de leur quotidien : éclatement de l’information, manque d’accompagnement, solitude .

Le groupe de travail  des « 1 000 premiers jours » a émis de nombreuses recommandations, parmi lesquelles :

  • La création d’un parcours des 1 000 jours, qui comprendrait un accompagnement personnalisé commençant dès l’entretien du 4ème mois, se poursuivant en maternité et jusqu’au domicile, et qui se renforcerait en cas de fragilités (handicaps, troubles psychiques ou fragilités sociales) ;
  • La généralisation de l’entretien prénatal précoce, qui ne concerne aujourd’hui que 28% des grossesses ;
  • L’augmentation des moyens des maternités et des PMI, afin que chacune des 500 maternités sur le territoire bénéficie d’un lien étroit et quotidien avec la PMI pour mieux accompagner les parents ;
  • L’allongement du congé paternité, qui serait une première étape d’une réforme ambitieuse du congé parental, dans l’intérêt du développement de l’enfant, mais également pour lutter contre la solitude et l’isolement des mamans,
  • La généralisation et l’harmonisation du projet éducatif de l’accueil des enfants avant 3 ans, etc.

Ces premières pistes doivent désormais se traduire en actes. Elles seront examinées dans les prochaines semaines.

Adrien Taquet, secrétaire d’État en charge de l’Enfance et des Familles a déclaré :
« Nous devons collectivement faire mieux, pour nos enfants, pour nos familles, pour notre société. La science nous y aide, en nous indiquant le caractère fondamental des 1 000 premiers jours. Tirer les leçons de cet apport fondamental, c’est aujourd’hui créer un véritable parcours des 1 000 premiers jours. »

Améliorer la connaissance sur les 1000 premiers jours de l’enfant : investir sur la recherche fondamentale et appliquée

Évaluer les pratiques afin d’identifier les voies et les moyens d’amélioration des interventions

Former les professionnels sur les éléments clés des 1000 premiers jours de l’enfant notamment

Investir fortement dans la formation initiale et continue sur le développement précoce dans toutes ses dimensions (communi- cation, langage, motricité, régulation émotionnelle, attachement), avec les 1000 jours comme socle commun, de tous les professionnels travaillant auprès de bébés, des jeunes enfants et de leurs familles, en s’appuyant sur les expertises existantes (par exemple dans les universités) et en développant l’expertise de formateurs et ensei- gnants professionnels.

Le Rapport septembre 2020 : Les 1000 premiers jours  Ici

https://www.information-dentaire.fr/actualites/la-telesante-au-menu-des-prochaines-negociations-conventionnelles/

https://www.ticsante.com/story/5322/telesante-les-negociations-conventionnelles-seront-engagees-des-la-fin-de-l-ete.html